ENHYPEN – Drunk-Dazed

C’est certainement un des comebacks les plus attendus de ce début d’année. Après une farandole de teasers plus alléchants les uns que les autres, ENHYPEN fait son retour avec Drunk-Dazed et leur EP Border : Carnival. Ils reviennent avec un concept pour le moins apocalyptique. Je mentirais si je disais que j’avais tout compris, mais c’est ce qui en fait le charme. J’aime la cohérence entre le MV et la chanson. Et un sentiment à la fois insaisissable mais captivant nous fait plonger dans leur univers chaotique. Nous avons en quelque sorte affaire à des créatures mystiques, vampires, mages et compagnie qui se jouent de nous. Ils nous narguent en dansant autour de nous, pourtant sans avoir de direction fixe. Drunk-Dazed est un titre tourbillon, qui nous happe dans la ronde de la vie et de la mort.

Intrigué par les thèmes visuels et musicaux, j’ai décidé de jeter un oeil aux paroles de la chanson. Ce n’est absolument pas du temps perdu puisque toutes l’aura que dégage le titre se retrouve concentré en quelques lignes. Je trouve la direction artistique absolument fantastique. Tout est fait pour que l’expérience soit multiple, attendons de voir s’ils ont poussé le vice jusqu’à l’album physique mais ce serait génial.

Musicalement, l’excellence est elle aussi présente. La superposition de la production électronique percussive et des voix suaves est nappante. Sans aucun temps mort, l’on comprend facilement où l’on veut nous emmener. Ce n’est pas un tort et au contraire une des plus grandes qualités de la chanson. Accessibilité ne rime pas forcément avec paresse et Drunk-Dazed le démontre bien. Le soin apporté au mixage des voix et aux transitions est remarquable. C’est entre autres pour ce genre de détail que j’aime autant la kpop et ça fait chaud au coeur de retrouver ce niveau de production. Le pré-refrain est plutôt basique mais efficace. On y retrouve la patte Big Hit, avec un profond tapis de sons au synthé. Le mystique est parfaitement ajusté.

Que dire du refrain ? C’est une explosion. Enivrant à souhait avec une note d’onirisme, le hook et plus généralement, l’ensemble du refrain, sont un festival. On ne sait plus vraiment où donner de la tête dans tout ce fourmillement d’intentions. Pourtant, c’est tout à fait audible. C’est sans aucun doute ce qui fait la force de la chanson : l’équilibre. La frontière entre créativité et expérimentation, et pop mainstream est tracée d’une main d’artiste. On en redemande.

Retrouvez mes critères de notation ici.

Un commentaire sur “ENHYPEN – Drunk-Dazed

  1. C’est plus que génial! J’utilise également un traducteur, alors pardonnez ces erreurs grammaticales flagrantes et impardonnables. ENHYPEN nous a vraiment donné une incroyable quantité d’ingéniosité créative, un mouvement artistique explosif et une renaissance complète de leur musique dans son ensemble.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s