WJSN The Black – Easy

C’est enfin l’heure de célébrer les débuts de la nouvelle sous-unité des Cosmic Girls ! Eunseo, Seola, Bona et Exy forment ensemble la clinquante WJSN The Black. Le groupe continue sur sa lancée et consolide sa place dans l’industrie. Nos chères filles cosmiques savent tout faire et sont surtout indispensables dans un temps où la platitude est devenu la norme. Vont-elles enfin reveiller 2021 et réussir à remettre les concepts sensuels à la page ?

Easy est une chanson addictive de R&B contemporain. Venue tout droit des années 70, la ligne de basse funky enveloppe et donne les directives. Nos quatre cambrioleuses cosmiques sont cools, à la manière d’un Arsène Lupin dépoussiéré. À l’heure où le monde n’a d’yeux que pour le noir et le sombre, c’est un très bon calcul et le groupe en propose une vision innovante. Le style vocal soufflé porte une part de mystère. Développés par le groupe depuis maintenant plusieurs années, ce son chic et raffiné atteint son paroxysme dans Easy. Une des indéniables forces de la chanson est qu’elle sait se rendre attractive sans abuser de hooks putassiers. Il y a une recherche constante de finesse dans les compositions et Easy ne fait pas défaut.

C’est une chanson assez remarquable parce qu’elle ne se repose pas uniquement sur le refrain pour séduire son audience. Les couplets, presque murmurés, laissent une profonde empreinte dans nos oreilles. Il m’a fallu plusieurs écoutes afin de comprendre et d’apprécier le premier refrain, placée très tôt dans le morceau. Je dirais que c’est en fait une sorte de transition et de rampe de lancement astreinte par sa structure-même. L’intérêt se situe dans les lignes mélodiques du premier couplet et dans la superposition harmonique du pré-refrain. C’est un peu déroutant au premier abord. Quand on remarque l’importance fondamentale des temps de flottement instrumental qui parsèment de bout en bout le titre, on ne peut qu’applaudir l’effort.

Néanmoins, la sous-unité ne vend pas son âme au diable et parvient à rester mainstream et accessible ! Youpi ! Malgré la dissimulation des hooks, un double-refrain est mise en place dès sa deuxième occurrence et le rap bienvenu d’Exy posent les bornes à ne pas franchir. Dans les autres petits défauts, on peut noter l’absence d’une vocaliste assez puissante pour neutraliser la high note de fin de bridge. Cela aurait pu être facilement contourné en retravaillant les séquences, ou en changeant la composition de l’unité.

Dans l’ensemble, Easy est une très bonne chanson. Relativement discrète, elle n’a pas vocation à être vrombie dans les enceintes des stades. Difficile de prédire alors la pérennité du titre dans l’abondance des sorties à venir. Conceptuellement, c’est cependant une des propositions les plus solides de 2021.

Retrouvez mes critères de notation ici.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s